Vos questions

Qu’est-ce qu’un coach de voyage ?

C'est un conseiller en voyage sur mesure qui n'est pas lié par des partenariats ; il n’est donc pas obligé d'utiliser une liste de prestataires donnés. Il peut par conséquent rechercher et contacter ceux qui correspondent le mieux aux critères exprimés par les voyageurs. Il est ainsi plus à même de proposer un voyage adapté à chaque client.
Comme il n’effectue pas les réservations pour ses clients, il ne perçoit pas de commissions des prestataires et peut donc vous conseiller en toute objectivité.

Quelle est la meilleure saison pour visiter la Savoie et la Haute-Savoie ?

Tout dépend de vos préférences !

Si les sports d’hiver ne vous font pas (ou plus) rêver mais que vous aimez les ambiances hivernales, vous trouverez dans les vallées, en particulier en Cœur de Savoie, des lieux de séjours confortables, à l’écart du tumulte des stations, qui vous permettront d’admirer les montagnes enneigées tout en combinant découverte du patrimoine et promenades tranquilles.

Le printemps vous apportera l’éclosion des couleurs en basse altitude tandis que les grands massifs restent parés de leur manteau étincelant. Il vous ouvrira aussi, en mai-juin, la Route des Grandes Alpes et de ses cols mythiques (Iseran, Galibier, …).

Si vous redoutez les températures caniculaires, vous apprécierez l’été en moyenne montagne : l’altitude, même modérée, fait vite baisser les températures tandis que les lacs, les rivières et les forêts procurent une fraicheur agréable. C’est aussi la saison des animations de toutes natures (festivals, grandes épreuves sportives mais aussi, plus « confidentiels » : apéro-vignes et goûters à la ferme !)

Les amoureux des couleurs automnales seront à la fête non seulement dans les nombreuses zones boisées mais aussi dans les vignobles grimpant à l’assaut des montagnes. Les raisins arrivant à maturité, suivant les années, entre début septembre et début octobre, vous pourrez aussi profiter de la beauté des grappes bien mûres et de l’effervescence des vendanges. A moins que vous préfériez, à la tombée du jour, le mystère des forêts traversées par le puissant brame du cerf.

Vous avez l’embarras du choix ? C’est normal : il fait bon vivre en toute saison en Savoie Mont Blanc !

Que voir, que faire en Savoie Mont Blanc ?


Les paysages
Si le mont Blanc se distingue aisément depuis de nombreux sommets, cols et vallées, les alpes du nord déploient en Savoie et Haute-Savoie une grande variété de paysages, protégés par le parc national de la Vanoise, 2 parc naturels régionaux (Bauges et Chartreuse, partagé avec l’Isère) et 18 réserves naturelles. 

    L’avant-pays savoyard s’étend du Lac Léman au Lac du Bourget et à la ville de Chambéry, en  suivant le cours du Rhône. Son altitude varie entre 350 et 600 mètres et il recèle une grande partie des vignobles savoyards. (Frangy, Seyssel, Chautagne, Marestel, Monthoux, Jongieux) 

    Les Préalpes (Chablais, Haut Giffre, Bornes, Bauges, Chartreuse), ou dominent forêts, alpages et villages, forment l’arc externe du Massif des Alpes. Ces massifs calcaires, hauts d’environ 2000 mètres, aux versants abrupts, sont caractérisés par de longues barres rocheuses surplombant des vallées transversales dans lesquelles les grandes rivières ont creusé leur lit (Isère, Arc, Arve) ou des cluses comme celle de Chambéry. Ces massifs se parcourent aisément et offrent de superbes balcons sur les Grandes Alpes.

    Le sillon subalpin (Combe de Savoie, Grésivaudan) est un grand couloir, emprunté par le cours de  l’Isère, qui sépare les Préalpes des massifs cristallins entre Albertville et Grenoble.
Plusieurs  vignobles sont installés de longue date au pied des falaises qui bordent  la Combe de Savoie: (Montmélian, Arbin, Cruet, Saint-Jean de la Porte) et dans la Cluse de  Chambéry (Abymes, Apremont, Chignin), bénéficiant de sols pierreux et d’une exposition propice à l’élaboration de crus réputés. 

    Les massifs centraux (de Belledonne, qui s’étire sur près de 80 kms jusqu’aux environs de Grenoble, des Aiguilles Rouges, du Mont Blanc) et les zones constituant la frontière Italienne (Vanoise, Maurienne) se sont soulevés il y a  4 à 5 Millions d’années pour former les plus hauts sommets de la chaîne alpine, culminant à 4 807 m avec le mont Blanc et conférant au territoire son caractère unique en France ainsi que sa réputation internationale.

Cet ensemble de paysages se reflète souvent dans les eaux cristallines de 4 grands lacs au pied des montagnes :
    Le lac du Bourget, plus grand lac d'origine glaciaire situé intégralement en France, chanté par Lamartine et surplombé par des belvédères d’exception (La Chambotte, le Mont Revard,…). Ses rives abritent l’abbaye d’Hautecombe et Aix-les-Bains, ville thermale labellisée ville d’art et d’histoire. Le canal de Savières offre une agréable promenade jusqu’au village de Chanaz, remarquablement situé au bord du Rhône.
    Le lac d’Annecy, par sa superficie deuxième lac d'origine glaciaire de France et dont la traversée jusqu’à Talloire émerveilla l’impératrice Eugénie lors du rattachement à la France en 1860
    Le lac d’Aiguebelle, dans l’avant-pays, qui signifie "Belles petites eaux" et compte parmi les plus chauds de France
    Le lac Léman, dont la rive française recèle les villes thermales d’Evian et de Thonon, le château de Ripaille et le village médiéval d’Yvoire

Un patrimoine culturel à découvrir toute l'année.
Savoie et Haute-Savoie sont dotées de 4 villes et pays d’art et d’histoire :
    Aix-les-Bains, dont les thermes et le cadre romantique au bord du lac du Bourget attirèrent dès le début du 19e siècle de nombreux artistes et célébrités comme la reine Hortense et plus tard la reine Victoria
    Albertville, ville olympique depuis 1 992, située à la croisée de quatre vallées et englobant la cité de Conflans, dont l'origine remonte à l'époque antique
    Annecy, construite au bord du lac et traversée par la rivière Thiou, ce qui lui vaut le surnom de « Venise des Alpes », ancienne résidence des ducs de Genevois-Nemours
    Chambéry, dont l’occupation sur la colline de Lémenc remonte à l’époque gallo-romaine, capitale historique du duché de Savoie, qui abrita les années de bonheur de Jean-Jacques Rousseau auprès de Madame de Warens, dans le vallon des Charmettes.
La richesse du patrimoine s’étend bien au-delà de ces grandes destinations :
châteaux, forts défendant le passage des Alpes, villages, églises et abbayes sont juchés sur des éperons rocheux ou se lovent discrètement au fond des vallons. Ils constituent autant de sites à découvrir à son rythme et à l’écart des foules, par exemple en suivant « les chemins du baroque » ou tout simplement en empruntant les anciennes routes serpentant entre vignes, pâturages et villages.

Enfin, des musées variés permettent également d’enrichir votre séjour. A titre d’exemples :
    Musée de la vigne et du vin de Savoie à Montmélian
    Musée Opinel à Saint-Jean-de-Maurienne
    Musée de la Grande Chartreuse
    Musée de l’Ours des Cavernes également situé en Chartreuse

A quoi pourrait ressembler mon voyage ?


Je construis votre voyage sur mesure afin qu’il vous ressemble…

Voici l’exemple d’un séjour conçu pour un couple de jeunes retraités souhaitant découvrir les paysages et le patrimoine de la Savoie au-delà (ou plutôt « en-deçà ») des stations de ski dont ils ont dévalé les pistes pendant des décennies. Amateurs de randonnées à pied et de bons vins, ils veulent aujourd’hui voyager autrement, en prenant le temps de la contemplation et des échanges au hasard des rencontres.

Jour 1 : arrivée et installation. Parmi les trois hébergements répondant à leurs critères, Fabienne et Jean-Pierre, ont choisi une chambre d’hôtes dans un ancien château, au cœur du vignoble et face au mont Granier car, golfeurs à leurs heures, ils pourront profiter d’un parcours à proximité, afin de ne pas perdre la main. L’itinéraire décrit ci-dessous peut sans difficulté se réaliser à partir des autres hébergements proposés en Cœur de Savoie.

Jour 2 : découverte des alentours à pied ou en voiture : village de « Les Marches », vignoble  et lac Saint-André, déjeuner au bord du lac puis visite du Moulin à papier de la Tourne

Jour 3 : accès confidentiel à Chambéry par le vallon des Charmettes, visite de la maison de Madame de Warens puis rendez-vous à l’Hôtel de Cordon, centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine pour la visite de Chambéry, avec un petit détour par la rotonde ferroviaire

Jour 4 : circuit du lac du Bourget par Aix les Bains, traversée en bateau pour l’abbaye de Hautecombe, retour à Aix-les-Bains pour déjeuner en bord de lac puis visite des gorges du Sierroz, pour terminer par la Chambotte, belvédère exceptionnel permettant d’admirer -au coucher du soleil - l’intégralité du plus grand lac glaciaire de France

Jour 5 : journée en proximité avec la visite de la vieille ville de Montmélian et du Musée de la vigne et du vin de Savoie puis après-midi d’œnologie guidés par un enfant du pays

Jour 6 : route pour Talloires au bord du lac d’Annecy et traversée en bateau vers Annecy, visite de la « Venise des Alpes » et de son château offrant un superbe panorama

Jour 7 : journée de repos à une demi-heure de voiture, balade à pied autour du lac de la Thuile, lové au cœur des montagnes, déjeuner à l’auberge du lac

Jour 8 : sur les traces du fer dans le massif des Hurtiêres, au Grand Filon et visite du musée Opinel. Retour par le col du Grand Cucheron et la vallée des Huiles, route qui fût longtemps l’une des plus importantes pour le passage des Alpes

Jour 9 : poursuite de la route du fer qui traversait l’Isère pour Saint-Pierre d’Albigny et le massif des Bauges. Visite de Saint-Pierre d’Albigny et du château de Miolans, juché sur un promontoire surplombant la Combe de Savoie. Retour par la route des vins traversant tous les villages blottis au pied des Bauges

Jour 10 : découverte du massif des Bauges, de ses paysages accueillants derrière les rudes falaises qui le protège et de la Chartreuse d’Aillon. Arrêt à l’une des deux chocolateries installées au cœur du massif… ou pourquoi pas dans les deux car elles proposent également un salon de thé ! Retour par le Revard et son belvédère à couper le souffle au-dessus du lac du Bourget

Jour 11 : journée en Beaufortin avec vue imprenable sur le Mont Blanc depuis le col du Joly et visite de la coopérative de Beaufort. Au retour, arrêt à la vieille ville de Conflans au dessus d’Albertville

Jour 12 : grand tour du lac du Bourget jusqu’au Rhône par le canal de Savières et visite du charmant village de Chanaz. Retour par l’avant-pays savoyard, pour profiter de l’ensoleillement exceptionnel de son vignoble exposé plein ouest sur les pentes de l’extrémité sud du massif du Jura. Arrêt et dégustation au château dans le célèbre vignoble de Marestel.

J13 : excursion dans le massif de la Chartreuse, zone frontière avant le rattachement de la Savoie à la France. Visite du Défilé des échelles, de la spectaculaire voie sarde et des grottes de Saint Christophe puis remontée des gorges du Guiers pour rejoindre la Grande Chartreuse, et apprendre tout de son histoire et de la vie des moines grâce à son musée (sans oublier une bouteille de liqueur en souvenir)

Jour 14 : il est temps de refaire les bagages et de dire au revoir aux hôtes, avant de reprendre la route, non sans avoir réservé un nouveau séjour pour profiter du « Fascinant week-end » en octobre !